Logo du Toit de l’amitié inc.
 

À propos du Toit de l’amitié de La Tuque


Le Toit de l’Amitié est une maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale avec ou sans enfants. Fondée en 1979, notre maison située à La Tuque est ouverte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Portrait d'une femme et d'une fille

Nos services

L’équipe du Toit de l’Amitié s’est donnée pour mandat de te soutenir au mieux pour traverser une période difficile, en te donnant les outils nécessaires à te réapproprier le pouvoir sur ta vie. Quel que soit le type de violence subie : physique, psychologique, verbale, économique, sexuelle, les intervenantes du Toit de l’Amitié se feront un plaisir de t’accompagner de manière confidentielle, à ton rythme et selon tes besoins.

Concrètement, la maison peut t’offrir plusieurs services

Si tu as besoin d’un lieu où habiter

La mission première du Toit de l’Amitié est de t’offrir un endroit sécuritaire où te loger avec tes enfants si tu en as. Il n’y a aucuns frais de loyer et de repas. La durée du séjour est évaluée périodiquement en fonction de tes besoins.

Une fois à la maison, les intervenantes te proposeront une démarche d’intervention. Il s’agit, en quelques rencontres, de définir ce qu’est la violence conjugale et sa façon de la reconnaître à travers une relation de couple. Ces échanges basés sur tes expériences personnelles te permettront d’y voir plus clair sur ta situation en fonction de ton passé, et de projeter ce que tu souhaites pour l’avenir. Tu ne subiras aucune pression pour quitter ton conjoint. Notre but est de t’aider à trouver ton propre bonheur, de la façon dont tu le conçois et avec les moyens à ta portée.

Selon le nombre d’hébergées, des activités de groupe pourront également être organisées sous forme d’ateliers, de films, de jeux… Le tout pour permettre aux résidentes de partager, si elles le désirent, leur vécu ou de faire valoir leur point de vue sur différents thèmes.

Si tu as à traverser certaines procédures juridiques, tu pourras te prévaloir des services d’accompagnement d’une intervenante chez l’avocat ou à la cour et ce, selon tes besoins. Nous comprenons qu’il peut parfois être rassurant d’avoir une présence bienveillante à nos côtés, mais nous respecterons ta décision si tu préfères franchir ces étapes seule. À toi de décider !

Paysage sombre avec femme

Si tu as besoin d’aide, mais que tu n’as pas besoin des services d’hébergement…

Tu peux nous appeler en tout temps, 24 heures par jour, 7 jours par semaine pour discuter de ta problématique ou simplement partager tes questionnements face à ta situation. Si tu as besoin de services spécifiques que nous ne pouvons te donner, nous serons également à même de te fournir les coordonnées d’organismes qui pourront le faire.

Tu peux tout aussi bien avoir recours à la même démarche d’intervention que nous te parlions plus tôt avec les services d’hébergement. Les rencontres se feront au moment où tu seras disponible, de jour comme de soir et à la fréquence qui te conviendra ; le but étant encore une fois de faire le tour de ta situation (ce que tu veux bien partager avec nous) pour t’outiller et te permettre de retrouver les parcelles de bonheur que tu as égarées en cours de route.

Tu as également accès aux services d’accompagnement au même titre que les hébergées. Par exemple, si tu as à subir un témoignage à la cour ou des séances chez l’avocat pour une séparation, un divorce, la garde des enfants, une intervenante se fera un plaisir de t’accompagner si tu le souhaites.

Enfin, comme résidente de La Tuque tu pourras avoir accès, via les organismes du milieu, à des rencontres thématiques d’échanges ou de sensibilisation sur le bien-être des femmes en général. L’important est de se rappeler que peu importe ta situation ou les difficultés que tu vis au sein de ta relation de couple, nous serons là pour t’aider de la façon et au moment qui te conviendra. En tout temps tu seras libre de quitter notre toit ou de cesser les rencontres. Tu es le capitaine de ton intervention et nous, la bouée pour atteindre le rivage.

Paysage d'hiver avec arbre solitaire

L’intervention jeunesse

Que tu sois hébergée ou non, l’intervenante jeunesse se propose pour te rencontrer et discuter de tes préoccupations quant à tes enfants et des moyens de les supporter dans les épreuves qu’ils auront peut-être à traverser. Souvent témoins de chicanes, parfois victimes de violence, mais toujours sensibles à ce qui arrive à leurs parents, il pourrait être bénéfique pour l’enfant de se confier à une personne étrangère à sa vie familiale. Par le jeu ou toute autre forme de communications, l’intervenante tend doucement l’enfant qui en ressent le besoin à extérioriser ses sentiments, ou du moins à s’exprimer de manière à se libérer de craintes ou d’inquiétudes qu’il n’a peut-être jamais soulevées. Rappelle-toi qu’encore une fois, tu es celle qui initie ou mets fin aux rencontres entre tes enfants et l’intervenante. Tu décides également avec elle du plan d’intervention qu’elle mettra de l’avant. Si tu n’es pas hébergée, tu pourras planifier les différents rendez-vous avec l’intervenante jeunesse et profiter de ta visite pour discuter, si tu veux, avec l’intervenante femme présente à la maison.

L’intervention jeunesse dans la communauté

En partenariat avec les différentes ressources du milieu, l’intervenante jeunesse est également présente dans les milieux scolaires et communautaires afin de traiter avec le plus grand nombre de jeunes de sujets tels que la violence dans les relations amoureuses, l’hypersexualisation, les dangers liés aux rencontres sur Internet, l’affirmation de soi… Quelle que soit l’activité, son objectif demeure la pleine réalisation des enfants d’âges préscolaires, primaires et secondaires avec des thèmes collés à leurs réalités spécifiques.

Retourner au haut de la page